Expositions
Recherche
 
Fermer
Visites

 707363 visiteurs

 5 visiteurs en ligne

Galeries - Peinture : Béatrice Gaudy
Béatrice Gaudy(13 photos)

Je suis née en terre d'Oc voici assez longtemps pour avoir connu la liberté non surveillée des gens de bien et en éprouver le profond regret. Je vis en terre d'Oïl et, mentalement, aussi en terre de Si.

Ecrivain et peintre. Ces deux mots me semblent résumer ma vie.

Mes dessins et peintures sont à 99% figuratifs, allant d'un relatif réalisme à, le plus fréquemment, des abstractions de formes. Mais il peut m'arriver de réaliser des oeuvres abstraites.

Mes peintures sont, dans leur grande majorité, d'une tonalité assez allègre. A cela, plusieurs raisons. D'abord, il n'est pas rare que j'aie des enchantements visuels. La nature, très présente dans mes peintures, m'est notamment une source inépuisable d'enchantements. Puis, j'aime la couleur, les couleurs éclatantes. Enfin, le fait d'avoir un autre moyen d'expression : l'écriture, intervient sans doute fortement. Il me semble que le verbe est très approprié pour transmettre des analyses ou des interrogations sur la société. Je ne ressens pas toujours le besoin de le faire aussi par peinture. Nonobstant, quelques unes de mes peintures peuvent se percevoir comme des dénonciations sociales.

Peinture, encre de chine noire... Ces deux outils sont à la fois très différents et complémentaires. Il n'est pas rare que je réalise tour à tour une oeuvre à la peinture et à l'encre de chine. Si j'aime les couleurs vives, j'apprécie aussi, dans le noir et blanc, une sensation de rythme visuel, voisine de celle que l'on peut éprouver avec de la musique. Je ne prétends pas pour autant qu'il n'est pas de rythme dans l'agencement des couleurs. Mais, avec le noir et blanc, cette notion est plus forte. Pour certains sujets, le noir et blanc peut me paraître plus adapté parce que plus percutant ou majestueux.

Il est des périodes où je me perçois davantage écrivain que peintre, par exemple lorsque je suis absorbée par l'écriture d'un roman. Il en est d'autres où je me perçois davantage peintre qu'écrivain. Pas envie ni de raison de choisir entre ces deux formes d'expression. Elles me sont toutes deux essentielles.

Réalisations de peintures, pastels, dessins au feutre ou à l'encre de chine pour les ouvrages d'auteurs ainsi : "Ilve la blonde" et "Byzantines" de Lucile Négel, "Bachelette point vierge mais martyre et chaque fois ressuscitée" de Monique Romagny-Vial. Nombre de mes dessins à l'encre de chine et peintures ont été reproduits dans les revues suivantes : "Les Poètes du Dimanche", "Flammes Vives", "Martobre", "Interventions à Haute-Voix", "Eclats de rêves", "L'Ouvre-Boîte", "La Revue Indépendante", "Les Amis de Thalie", "La Braise et l'Etincelle", "La Cigogne", "Traction-Brabant", "Circulaire 132".